Un nouveau quartier va voir le jour à Ottignies, sur le site de l’ancienne sablière de la rue du Corbeau, à proximité de l’école du Petit-Ry et de la Ferme de la Balbrière. Idéalement situés, à quelques minutes à vélo de la gare, deux immeubles de douze appartements et vingt maisons unifamiliales seront construits dans un environnement verdoyant. Les futurs habitants auront une vue imprenable sur la vallée du Pinchart.

Sur les hauteurs de l’ancienne sablière, le nouveau quartier résidentiel de la Balbrière, avec vue imprenable sur la vallée du Pinchart. – © SARL REIM

Ce projet met un terme à une longue et triste saga. La réhabilitation et l’aménagement du site ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières décennies. Dans les années 90, une route a même été aménagée, ainsi que des égouts et de l’éclairage public. Pour rien, jusqu’à présent.

« Depuis 1991, il y a eu trois tentatives, mais elles ont toutes échoué, soit pour un défaut de concertation, soit parce que la partie environnementale n’était pas prise en compte par les développeurs, explique Jean-Luc Son, managing director de la SARL REIM qui a développé le projet. En 2015, le fonds d’investissements Ginkgo est devenu propriétaire du site dans une démarche intégrée, en prenant en charge le passif environnemental du site. »

Une ancienne sablière remplie de déchets

En fait, l’exploitation de l’ancienne sablière s’est arrêtée au début des années 80. Par la suite, le site a servi de décharge sauvage avant de devenir une décharge de classe III (déchets de construction ou de terrassement), puis un lieu de dépôt de déchets agricoles. « Ces déchets agricoles ont ensuite fermenté, en dégageant du biogaz, poursuit Jean-Luc Son. Aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus d’émanations, ce qui nous a permis d’introduire la demande de permis pour réhabiliter le site et développer le projet immobilier. C’est ce permis que nous avons finalement obtenu. »

Précision importante, les maisons et appartements seront construits en bordure de l’ancienne sablière, pas directement dessus.

Le site a une superficie d’environ 11 hectares. 4,5 sont en zone d’habitat (la densité résidentielle sera assez faible), le reste sera aménagé en trois espaces distincts: un parc paysager qui sera restitué à la commune, une zone naturelle de développement de la biodiversité (avec entres autres un projet de réintroduction des hirondelles de rivage) et une zone boisée.

Les travaux de nettoyage du site ont déjà commencé. Dès le mois d’octobre, ce sont les voiries existantes qui seront remises à neuf. Quant à la construction des habitations, elle commencera au printemps 2020 et devrait s’achever deux ans plus tard.

En bas à droite, la zone naturelle et boisée qui s’est développée sur l’ancienne sablière. En haut à droite, le début du nouveau quartier, qui descend jusqu’au rond-point et la rue du Corbeau (en bas à gauche). Au fond de l’image, on devine la gare d’Ottignies. – © SARL REIM

Jean-Luc Son (SARL REIM) et Julie Chantry, bourgmestre d’Ottignies-LLN, ont planté un arbre qui symbolise le début du chantier. – © Hugues Van Peel – RTBF

Présente ce mardi pour le lancement officiel du chantier, la bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, Julie Chantry, a fait part de sa satisfaction de voir ce dossier aboutir. « Nous sommes contents de toutes les négociations qui ont eu lieu pour valoriser ce site, en préservant sa qualité environnementale et paysagère. On a réussi à trouver un équilibre intéressant, avec une offre de logements diversifiée ».