Les Jardins de l’Orne prévoient 280 nouvelles habitations

Après les « Papeteries de Genval », où l’on fabriquait autrefois du papier peint et du balatum, voici donc que débute la construction des « Jardins de l’Orne », là où l’on fabriquait autrefois du papier kraft. Un projet de 60 millions d’euros pour 235 habitations sur 6 hectares dans l’entité de Mont-Saint-Guibert.

Un fonds spécialisé dans la réhabilitation des friches industrielles

Plusieurs grands investisseurs institutionnels ont lancé mercredi à Lyon un nouveau fonds spécialisé dans la réhabilitation de friches industrielles lourdement polluées, dans la continuité d’une première initiative réussie lancée il y a six ans.
Le fonds Ginkgo 2 a d’ores et déjà recueilli 60 millions d’euros et son objectif de porter ce montant à 140 millions d’euros d’ici la fin de l’année « se présente sous les meilleures auspices », a annoncé son directeur général Bruno Farber lors de la cérémonie de signature.

Interview de Pascal Roudier, Directeur Environnement du Fonds Ginkgo

Nous cherchons systématiquement à identifier les solutions techniques les plus performantes et adéquates pour traiter les sources de pollution, si possible « in situ ». Je reste d’ailleurs en contact étroit avec le monde de la recherche afin de suivre de près les évolutions techniques les plus innovantes dans le domaine.

Une réponse verte à l’expansion urbaine

En avril, les entrepreneurs, les pelles mécaniques et les bulldozers entameront la construction de 300 maisons et appartements sur le site d’une papeterie du 19e siècle, à Mont-Saint-Guibert, au sud-est de Bruxelles. Peu après, des bâtiments sortiront de terre sur le terrain d’une fonderie désaffectée de Choisy-le-Roi, en banlieue parisienne, puis en plein cœur de Lyon, à la place de l’ancienne usine de lave-linge Brandt.

11 mai 2016 | Le Plan d’investissement pour l’Europe finance un projet franco-belge dédié à la réhabilitation de friches industrielles en milieu urbain

Dans la continuité de son premier véhicule lancé à l’initiative du Groupe Edmond de Rothschild en 2010, Ginkgo annonce le premier closing et le lancement de son deuxième fonds, Ginkgo 2, dédié à la réhabilitation durable de friches industrielles en milieu urbain. Le fonds Ginkgo 2 bénéficie notamment du concours du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), véritable clé de voûte du plan d’investissement pour l’Europe.

Le fonds Ginkgo se renforce sur le filon peu exploité des friches contaminées

Les Echos . 12 septembre 2016 | Six ans après son premier véhicule lancé en 2010, le fonds Ginkgo, du nom de l’arbre qui a repoussé après Tchernobyl, est en train d’en boucler un second. A la fin de septembre, 126 millions auront été souscrits pour coller aux objectifs de 140 millions d’ici à la fin de l’année.